• 20 - Mes lectures.

     

    Je ne sais vous, mais moi ordinairement

    je ne suis pas fan des livres ayant reçus un prix.

    J'aurai dû m'en rappeler.

     

    J'ouvre le livre et CHOC :

    20 - Mes lectures.

     

    Ni point, ni majuscule.

    Je suis allée à la fin, me disant qu'il y avait

    au moins  le point final, mais non.

     

    "Bon" me suis-je dit  "tout a une raison d'être,

    lis et tu comprendras".

     

    Et bien  non, vraiment non je n'ai pas compris

    la raison de l'absence des points, des majuscules.

     

    Je n'ai pas plus compris ce qui l'avait fait recevoir

    le prix Renaudot.

     

    Et je n'ai même pas compris la raison de l'histoire.

     

    Bref si vous éprouvez l'envie de l'acheter

    ne m'en rejeter pas la responsabilité.


    5 commentaires
  • Les cactus vivent dans des milieux très ensoleillés,

    chaud  et sec.

    La contrainte principale que va rencontrer la plante

    c'est l'eau. Se procurer de l'eau et ne pas en perdre trop.

     

    Les cactus ont résolu le problème en se transformant

    en "plante chameau". Elles mettent en réserve l'eau

    lorsqu'elle tombe. La moindre  goutte de pluie est

    capturée par le cactus, et l'eau est mise en réserve

    à l'intérieur de ses tiges qui  de ce fait enflent, prennent

    des formes cylindriques, sphériques.

     

    Ce sont les plantes dites grasses, les succulentes.

    Succulente ne veut pas dire qu'elles sont bonnes

    à manger, cela  veut dire qu'elles sont pleines

    de sucs, c'est-à-dire un espèce de gel formé de sucre

    dans lequel l'eau s'imbibe, comme dans une éponge.

     Donc elles mettent l'eau en réserve pour survivre

    en période de sécheresse.

     

    Mais ce n'est pas tout.

    Dans la forme des cactus et des succulentes on peut

    voir des adaptations. Ces plantes ont souvent des

    crêtes. Ces crêtes permettent de faire de l'ombre

    à d'autres parties de la plante.

     

    Et il y a encore plus.

    Ces plantes là fonctionnent à l'envers des autres.

    Une plante "normale"  ouvre ses orifices (= les stomates)

    pour respirer, pour capturer les gaz de l'air. Elle les

    ouvre dans la journée, quand il y a de la lumière.

    Chez les cactus, c'est l'inverse. La plante ferme ses

    stomates pendant le  jour et elle ne les ouvre que la nuit.

    Fermer le  jour cela permet de ne pas perdre son eau,

    donc  de résister à la déshydratation. Mais ouvre la nuit

    ne permet pas de réaliser la photosynthèse, soit de  fixer

    le dioxyde de carbone qu'elle prélève dans l'air.

    Il y a donc tout un système qui  s'est mis en place dans

    les cactus où en fait, la nuit elle ouvre les orifices et  stocke

    le dioxyde de carbone dans leurs tissus sur une molécule

    et le jour elle referme les orifices, et la lumière étant présente,

    elle relâche le dioxyde de carbone dans leur tissus et là elle

    fait sa photosynthèse normalement.

    En résumé il y a deux actions différées dans le temps.


    4 commentaires
  • Dans les années 80, des chercheurs ont mesuré le

    taux de survie un an après un accident cardio-vasculaire.

    Ils se sont intéressés à la possible relation entre la survie

    des patients  et la possession d'un animal. Il a été démontré

    que posséder un animal était corrélé de façon significative

    avec  le taux de survie : seuls 6% des personnes ayant un

    animal sont décédées un an après l'infarctus contre 28%

    pour les personnes n'ayant pas d'animal.

     

    Des études ont même montré que la présence de l'animal

    est plus relaxante que celle du conjoint ou  d'un ami,

    ou bien encore qu'une séance de méditation.

     

    ( On ne peut donc plus s'étonner que je me nomme

    Sereine au milieu de mes 46. he )

     

    Parmi les effets psychologiques, il est couramment

    rapporté une diminution des symptômes anxieux

    et dépressifs, et une meilleure estime de soi.


    7 commentaires

  • 1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires