• 24 - Mes lectures.

     

    Je ne vois pas l'utilité de faire  un article sur chaque 

    livre que je lis, mais celui-là mérite que l'on s'y

    arrête  un instant.

     

    On est dans les années 1920, et dans le bayou. 

    Qu'est-ce que le bayou ?

    C'est un sol  d'eau.

     

    En Louisiane, le Mississippi

    à "mille"  bras et autant de méandres, aussi

    sur des  milliers de kilomètres ce ne sont que des

    marécages.

    Sur ce sol d'eau vivent  des alligators,  des oiseaux,

    des moustiques, mais aussi des milliers d'arbres.

     

    Une société forestière achète un espace,

    y installe une scierie au centre,

    et sur 3 - 4 - 5 voir 6 ans 

    elle tue les arbres pour faire des cadres  de fenêtres,

    des planches, des poutres pour charpentes...

     

    Au  final il ne reste que de l'eau. 

    Une désolation absolue.

     

    L'histoire  du roman expose la misère mentale

    des hommes, leurs détresses, leurs incompétences.

     

    Au milieu de cette désolation,

    un cheval aveugle se tient debout.


    2 commentaires
  • Petite question ?

    Est-ce que les escargots ont un cœur ?

     

    L'escargot a un cœur qui n'est pas 

    complètement fermé. C'est un cœur dorsal

    situé à l'arrière de l'appareil respiratoire.

     

    Il comprend un ventricule et une oreillette

    qui renvoient le sang dans diverses parties

    du corps, c'est-à-dire aussi l'appareil 

    respiratoire.

     

    L'escargot peut réguler les propres battements

    de son cœur. Quand il est en pleine activité son

    cœur va  battre à une vingtaine de pulsation

    par minute alors que quand l'escargot hibernera,

    le cœur se réduira à cinq pulsations. 

     

    Un escargot hiberne toujours en un même lieu 

    géographique. Il se protège du gel en se glissant

    entre des pierres, ou en allant sous de la terre,

    des feuilles, des morceaux de bois. 


    4 commentaires
  • 23 - Mes lectures.

     

    Si j'ai ouvert ce livre c'est qu'il est le n°3,

    et dernier d'un  récit de vie,

    que les 2 premiers (ici) m'avaient fait découvrir 

    un être d'un humanité incroyable.

     

    Denis O'Connor a écrit les n°1&2 alors qu'il vivait avec les

    chats qui sont évoqués dans ce livre.

    Vingt années séparent les chats du 3ème

    du chat des deux premiers.

     

    Quand tout va bien dans la vie, il est facile

    de jurer les gens, de dire "moi je ferai mieux".

    L'arrivée de Lord Bodam peut me faire me voir 

    en période de "crise". Personne n'est beau tout le

    temps  et comme me dit ma vétérinaire "on ne

    peut  pas tout obtenir avec des svp".

     

    Ce que je ne comprends pas c'est comment 

    un être si divin avec son chat et les animaux sauvages

    à vingt - trente ans peut devenir un gus qui confond 

    amour & orgueil à cinquante ans ?

    Et surtout 

    comment il peut écrire la bonté qu'il offrait

    à son premier chat tout en agissant comme 

    un con avec celui de son présent ?

     

    Le temps devrait nous améliorer,

    nous faire relever nos erreurs et nous faire dire

    "plus jamais ça".

     

    Tout le temps de la lecture je me suis demandée 

    comment il avait pu avoir envie de publier ce 

    texte qui ne le  met pas du tout en valeur.

     

    Je suis profondément déçue

    par ses actions envers ses chats. 


    3 commentaires
  • Joyeux Noël.

     

    Cher papa Noël,

     

    Il y a 2 ans tu m'as rendu ma  fille Eichane.

    Cette année tu as discuté avec la Mort

    pour qu'elle nous  laisse notre mini poupée Lanalia

    et tu offres un frère à Mégara.

     

    Merci.

     

    Ici on ne veut rien d'autre,

    nous sommes comblés,

    aussi va déverser joie & bonheur

    dans toutes les maisons, les jardins,

    les champs et les forêts.

     

    Et  n’oublies pas d'offrir un cadeau à tes rennes après.

     

    Joyeux Noël.

     


    2 commentaires