•  

    Merci de le dire tout haut.


    1 commentaire
  • 31 - Mes lectures.

     

    J'en avais entendu parler,

    mais il ne m'avait pas inspiré,

    aussi je ne l'avais pas lu.

     

    Et puis la vie me l'a mis sous  le nez

    et j'ai dit "pourquoi pas".

     

    Maintenant je dis "merci la vie"

    et j'ajoute " lisez le".

     

    Page 259 : 

    "La Bible est une oeuvre humaine, qui a été écrite par une

    foule de personnes différentes, à des périodes diverses,

    souvent obscurantistes. "

     

    Page 258 :

    "C'est l'ignorance qui nous aveugle et nous égare

    Ouvrez les yeux, O misérables mortels !"

    Léonardo Da Vinci.

     

    Je ne suis pas une de ceux qui voient des complots

    partout, mais je suis assez lucide pour savoir qu'il

    n'y a pour vérité que les FAITS et que l'on vit dans

    un monde d'individus qui n'utilisent pas leur cerveau.

     

    Prenons l'exemple de la langue bretonne.

    La vie de Jésus remonte à 2000 ans.

    C'est donc bien difficile de savoir ce qu'il a vécu réellement,

    mais la langue bretonne, c'est maintenant.

     

    Des gens se battent pour sauvegarder la langue bretonne

    car c'est le patrimoine.

    Alors on ouvre des écoles et des mômes apprennent

    à lire et écrire en breton. 

     

    Sauf que voilà : la langue bretonne est née grâce aux SS

    oui oui

    les SS allemands.

    C'est cela le patrimoine de l'ouest de la France !!!

    Elle est belle la culture bretonne.

    Elle a pour fondement le pire du pire allemand.

     

    Je résume.

    5  jeunes de la région rennaise (= Bretagne non bretonnante)

    voient dans l'arrivée des allemands en Bretagne

    l'occasion de réaliser leur projet :

    Sortir la Bretagne de la France.

    Aussi ils s'allient aux SS

    pour dégommer le pouvoir en place

    . Pour monter un dossier solide aux yeux des allemands

    il faut que le pays Bretagne ait sa langue

    aussi ils recrutent des personnes

    qui parlent le breton pour élaborer à la va-vite

    un dictionnaire, une grammaire 

    bref une langue bretonne.

     

    Le problème  est qu'il n'existe aucune langue bretonne

    il n'y a que des patois. Le patois de Guingamp

    n'est pas celui de Morlaix et n'a rien à voir avec celui

    de Guimper. En 1900 un brestois qui allaient à 

    Landerneau n'était pas compris.

     

    Aller faire une langue bretonne avec ça !

    Et bien c'est ce qu'ils ont fait.

     

    Aujourd'hui les gens de la génération de la mémé

    d'Eichane ne comprenne pas la langue bretonne

    diffusée à la radio car c'est une langue agglomérat

    qui n'est comprise que par la nouvelle génération

    qui l'a appris à l'école. 

     

    Et personne ne râle que la gamine de dix ans

    parle un breton que sa grand-mère bretonnante

    ne comprend pas.

     

    Dans les années 1980 (sauf erreur) 

    toutes les communes ont du mettre

    les panneaux de signalisation dans les deux langues.

    Là il y a eu des rebellions.

    Et bien oui car les gens d'un "pays" savaient les noms

    patois des villages alentour et ne comprenaient pas

    pourquoi ils étaient changés.

     

    Ils l'étaient car le petit groupe de bretonnant 

    ayant travailler à l'élaboration d'une langue officielle

    dans le but de la sortie de la France, la Bretagne

    à la fin de la guerre 1939 - 1945 

    ne connaissaient pas le patois de là-bas.

     

    Le passé est un présent d'avant

    comme le présent est un passé futur.

     

    Si l'homme est capable d'avaler des couleuvres

    sans état d'âmes aujourd'hui

    alors qu'il a des outils de communications

    et d'information à sa disposition,

    par de doute que l'histoire de l'humanité n'est qu'une

    addition de faits revus et corrigés.

     

    Ce livre est à lire pour au moins réveiller les endormis

    que nous sommes.


    2 commentaires
  • Il n'y a pas à dire

    mieux vaut adopter un galgo,

    deux ou trois.

     

    Pays hallucinant !!!!

     


    2 commentaires

  • 2 commentaires