• Terre forestière.

    Une poignée de terre forestière contient

    plus d'organismes vivants qu'il y a d'êtres humains

    sur Terre. Une cuillerée à café contient déjà à elle seule

    un kilomètre de filaments de champignons. Tous ces

    organismes ont une action sur le sol ; ils le modifient,

    l'amendent, lui donnent sa valeur pour les arbres.

     

     

     

    Si la terre forestière ne peut pas immédiatement

    absorber la  totalité de l'eau de pluie, le surplus

    s'écoule sur la surface en emportant des petites

    particules. Les ruissellements brunâtres que l'on observe

    parfois après la pluie charrient de précieux sédiments.

    Cela peut représenter jusqu'à 10 000 tonnes par an

    au kilomètre carré.

    Page 132

     

     

     

    Les feuilles mortes et les squames d'écorces  s'empileraient

    sur des mètres si une armée de microbestioles affamées

    ne se jetait pas dessus. Elles vivent dans le feuillage

    tombé  à terre dont elles s'alimentent avec voracité.

    Page134

    Peter Wohlleben

    La vie secrète des arbres.

    « Premier engagement de vie.Deuxième engagement de vie. »

  • Commentaires

    1
    Lundi 20 Août à 12:18

    Je trouve que c'est un excellent rappel

    2
    Lundi 20 Août à 13:15

    Certains verront les "saletés" d'un autre oeil, peut-être.....

      • Lundi 20 Août à 20:39

        Un très petit peut-être.

    3
    Jeudi 23 Août à 16:48
    Chats en Pause ...

    Très intéressant !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :