• Les cactus et les succulentes.

    Les cactus vivent dans des milieux très ensoleillés,

    chaud  et sec.

    La contrainte principale que va rencontrer la plante

    c'est l'eau. Se procurer de l'eau et ne pas en perdre trop.

     

    Les cactus ont résolu le problème en se transformant

    en "plante chameau". Elles mettent en réserve l'eau

    lorsqu'elle tombe. La moindre  goutte de pluie est

    capturée par le cactus, et l'eau est mise en réserve

    à l'intérieur de ses tiges qui  de ce fait enflent, prennent

    des formes cylindriques, sphériques.

     

    Ce sont les plantes dites grasses, les succulentes.

    Succulente ne veut pas dire qu'elles sont bonnes

    à manger, cela  veut dire qu'elles sont pleines

    de sucs, c'est-à-dire un espèce de gel formé de sucre

    dans lequel l'eau s'imbibe, comme dans une éponge.

     Donc elles mettent l'eau en réserve pour survivre

    en période de sécheresse.

     

    Mais ce n'est pas tout.

    Dans la forme des cactus et des succulentes on peut

    voir des adaptations. Ces plantes ont souvent des

    crêtes. Ces crêtes permettent de faire de l'ombre

    à d'autres parties de la plante.

     

    Et il y a encore plus.

    Ces plantes là fonctionnent à l'envers des autres.

    Une plante "normale"  ouvre ses orifices (= les stomates)

    pour respirer, pour capturer les gaz de l'air. Elle les

    ouvre dans la journée, quand il y a de la lumière.

    Chez les cactus, c'est l'inverse. La plante ferme ses

    stomates pendant le  jour et elle ne les ouvre que la nuit.

    Fermer le  jour cela permet de ne pas perdre son eau,

    donc  de résister à la déshydratation. Mais ouvre la nuit

    ne permet pas de réaliser la photosynthèse, soit de  fixer

    le dioxyde de carbone qu'elle prélève dans l'air.

    Il y a donc tout un système qui  s'est mis en place dans

    les cactus où en fait, la nuit elle ouvre les orifices et  stocke

    le dioxyde de carbone dans leurs tissus sur une molécule

    et le jour elle referme les orifices, et la lumière étant présente,

    elle relâche le dioxyde de carbone dans leur tissus et là elle

    fait sa photosynthèse normalement.

    En résumé il y a deux actions différées dans le temps.

    « Infarctus.20 - Mes lectures. »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 13 Septembre à 15:14

    Je connaissais une partie, mais pas l'adaptation pour la photosynthèse.

    Je vais donc dormir un peu plus savant !

      • Jeudi 13 Septembre à 21:01

        Si j'ai fait l'article, c'est que je ne le savais pas non plus.

    2
    Jeudi 13 Septembre à 15:18

    Je connais très mal le monde de ces plantes. Donc toutes ces information sont bonnes à découvrir. Mais on pourrait donc parler "d'intelligence" ....

    3
    Samedi 15 Septembre à 20:09
    Dani ...

    Très intéressant, je ne savais pas !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :