• Le peuplier tremble.

    Le peuplier tremble.

     

    Il doit son nom à ses feuilles qui réagissent au moindre

    souffle d'air. En raison de la forme particulière de leur

    pétiole, elles bougent en exposant en alternance leur face

    supérieure et inférieure à la lumière. Il en résulte qu'elles

    peuvent réaliser  la photosynthèse avec leurs deux faces,

    à la différence des autres espèces où la face inférieure

    est réservée  à la respiration. Les trembles peuvent ainsi

    produire plus d'énergie et même croître encore plus vite

    que les bouleaux. 

     

    Les jeunes pousses peuvent être broutés des années de

    suite par les chevreuils, leur système racinaire n'en

    continue pas moins de lentement s'étendre. 

    Il en émerge des centaines de rejets qui au fil du temps

    forment de véritables buissons. Un seul arbre peut ainsi

    s'étendre sur plusieurs hectares, parfois même beaucoup

    plus.

     

    L'Etat nord-américain de l'Utah héberge un faux tremble

    de plus de 40 000 troncs qui s'étend aujourd'hui sur

    environ 43 hectares pour un âge estimé à 

    plusieurs milliers d'années.

     

    Des phénomènes identiques existent chez nous,

    quoique à une échelle beaucoup moins importante.

     

    Quand les broussailles deviennent suffisamment

    denses pour que les animaux n'y pénètrent plus,

    des tiges peuvent se développer jusqu'à former

    de grands arbres en une vingtaine d'années.

     

    Le peuplier tremble.

     

    Page 264

    Peter Wohlleben

    La vie secrète des arbres.

    « 31 - Mes lectures.Stéphane Garnier »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 20 Juin à 17:10

    je le connaissais mais j'ignorais sa capacité à se développer de cette manière.

    Intéressant.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :