• Deux mini histoires vraies.

    Un mini fait divers ne résume pas une généralité. Je le sais. Mais certaines éloquences sont si frappantes qu'elles méritent de sortir de l'ombre aussi, une fois n'est pas coutume, je vais écrire sur ma vie. Pas sur Sereine Godiche mais sur chj qui a un n° de sécu et qui fait vivre Sereine au milieu  des Résultoniens.

     

    Dimanche soir, un couple marseillais avec leur chien arrive à la maison après s'être renseigné pour savoir mon adresse. L'homme a acheté il y a plusieurs mois une maison dans ma commune. Nous nous étions déjà parlé une fois. Il promenait son chien, avait vu Anton, et il était venu me dire que sa soeur avait adopté 2 galgas (mortes aujourd'hui).

    Franchement je me souvenais à peine de lui.

     

    Dimanche il me cherchait car il ne voulait pas repartir à Marseille sans avoir salué Anton ... "sinon ma soeur va me tuer".

    La beauté du monde des lévriers d'Espagne.

     

    A un moment il me dit un truc tellement dingue, qu'il dut le répéter encore et encore pour que je comprenne. Dans son boulot, il va devoir retirer des vitres, vitres qui vont passer à la déchèterie. Enfin normalement. Seulement normalement car elles vont être stockées dans un petit camion. Il va me les remonter. Ma véranda très ancienne a beaucoup de vitres cassées, il y a même des morceaux manquant. Il va donc me remonter des vitres de Marseille pour refaire ma véranda. Et il ajoute : C'est simple, il suffira de les recouper. Simple oui et non. Je n'ai rien pour les couper, et pas de budget pour acheter le matériel nécessaire. No problem, zéro stress, il le fera avec son frère.

    Oui j'ai fini par bien comprendre. Sur la fin d'année un homme que je ne connais pas du tout et son frère vu 2 fois vont venir chez moi avec des vitres pour me rénover ma véranda car leur soeur a eu 2 galgas et que Anton est mon soupirant.

     Solidarité  de l'amour galgo.

    Merci la vie pour ce magnifique cadeau futur.

     

    Lundi je rencontre une femme que je connais depuis des années, qui ne considère les animaux que comme de la nourriture sur pattes, avec qui je m'entends relativement bien et à qui j'ai déjà rendu des services. Elle est super contente de me voir car elle a quelque chose à me raconter. Elle a été à un anniversaire et y a rencontré une femme ayant 2 lévriers : 1 afghan et 1 galgo. Elle n'a pas été sans dire à cette femme qu'elle connaissait Anton. La femme a eu la même réaction que moi : "Elle habite où ? Je veux les voir". ( Les = Anton & Mégara). Et bien non. Elle m'a dit non. Elle lui a dit non. Nous avons le droit de savoir que les quatre  lévriers vivent dans le même département, mais elle refuse de nous aider à nous rencontrer en sa présence ou son absence.

     

    Certains disent : "tu ne peux pas aimer les gens si tu n'aimes pas les animaux", ou variante,  "nous ne pouvons pas avoir un coeur pour les enfants et pas de coeur pour les animaux".

     

    Lundi toute la journée je me suis juste demandée : pourquoi suis-je dingue d'attention au point que l'on investisse  du temps et du savoir faire  et si peu dingue de respect pour que l'on me refuse un s'il te plait qui me prendrait que 2 minutes ? ( Il ne faut même même pas  deux minutes pour faire  un sms à l'individu qui  a eu son anniversaire pour lui demander de transmettre un numéro de  téléphone à une femme dont il possède les coordonnées).

     

    Je fais partie de la famille Galgo alors je suis comme une autre soeur pour cet homme. Elle n'aime pas les animaux alors elle n'entend pas le bonheur que ce serait pour deux femmes de faire se rencontrer deux galgos.

     

    Les heures passent et je trouve toujours autant ses histoires édifiantes. Oui particulièrement instructive.

    « Astronomie & religions.16 - Mes lectures. »

  • Commentaires

    1
    jean-marc
    Mardi 7 Août à 14:10

    Tes 2 histoires soulignent le paradoxe de "l'humanité" ou plus exactement la complexité des relations humaines.

    Empathie et dédain, solidarité et égoïsme, nous sommes tous un peu concernés par cet état de fait.

    Nos valeurs respectives sont également très relatives.

    Il est dommage que nous ne parvenions pas à nous faire évoluer mutuellement par le dialogue mais çà ... c'est plus de 2000 ans d'histoire.

    Exemples bien choisis ... mais tant mies (au moins) pour ta véranda

      • jean-marc
        Mercredi 8 Août à 07:16

        As tu essayé de te faire expliquer les raisons de la personne de la 2è histoire. c'est assez choquant ce comportement tout de même

      • Mercredi 8 Août à 20:42

        Comme elle n'aime pas les animaux, j'ai précisé que  je ne demandais pas  que la rencontre soit sur sa  pelouse. Ensuite j'ai dit que sa présence n'est pas nécessaire, puis j'ai  fait la petite fille "je veux, je veux, je veux". Vu la froideur face à moi, j'ai lâché le sujet. Si j'avais demandé sérieusement pourquoi je n'aurai eu que un parce que. Ce jour là je portais un T shirt avec Anton dessus. C'est un cadeau que l'on avait fait. Elle m'a  dit  (je ne sais plus les mots) mais que avoir un tel vêtement était ridicule. Donc sujet clos. Moi j'en ai conclu que si cela ne la  concerne pas, c'est sans valeur.

    2
    Mardi 7 Août à 14:52

    Blanc et noir.

    Certains se plieront en 4 pour aider, et d'autres pour emm... ceux qui les entourent.

    La première histoire est géniale Ça remet un peu de rose dans l'humanité.

    3
    Mardi 7 Août à 16:22

    Autant je comprends la première histoire, autant je ne comprends pas la deuxième...

    La première t'étonne, mais la vie a le droit de te faire des cadeaux, non ? Et tu dois les accepter, même si ils te semblent énormes.

    Quant au manque de compréhension, eh bien, c'est très dommage. Peut-être pourrais-tu "repartir à la charge" pour connaître enfin cette autre personne qui aime les galgos.

    En tous cas, je suis contente pour toi que quelqu'un t'aide.

    Bises des montagnes

      • Mercredi 8 Août à 20:52

        En fait c'est comme pour la mort de Lolo. J'en ai eu pour plus de 1000€ de véto pour le perdre et le même  jour 22.07 dans ma  boite aux lettres une équipe d'inconnus, des blogeurs , suite à  une quette m'ont fait un chèque de presque 900€. 

        Le lendemain ma génitrice me téléphone car c'est mon anniv, elle commence par me reprocher mon message téléphonique car j'y cite Anton (ce n'est quand même qu'un chien!) et quand je lui dis ne pas avoir le moral pour souligner mon anniv vu que hier mon lolofils est mort, elle m'a dit débile de considérer un chat comme un fils, ce n'est pas un enfant.

        Toute ma vie des inconnus m'ont bien plus aidé que mes relations. A croire que plus on me connait moins on me supporte wink2.

        Chaque fois que cela se reproduit je me demande toujours pourquoi tant de chance.

    4
    Vendredi 10 Août à 19:08
    Chats en Pause ...

    Le 1er récit est top, après, faut attendre que ça soit fait. Ne t'affole pas, j'ai appris par être très prudente à force (entre autre car je me suis déjà fait avoir LOL) et du coup moi je suis comme St Thomas, je ne crois que ce que je vois, dans ce cas.

    Le 2ème récit est plus qu'affligeant !!! Être buté à ce point, c'est presque inimaginable ! Et pourtant ça existe ...  (je parle pour cette personne) Ça ne lui coûte rien de vous mettre en relation. Elle ne veut pas TE partager  ^-^ 

     

      • Vendredi 10 Août à 19:27

        Moi aussi, bien que très spirituelle, avec les humains je ne crois que ce qui est.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :