• 83

    Colerige Aleshandrovich Tchigrenkov

    entends moi bien :

     

    J  A  M  A  I  S

     

    Jamais je ne sortirai de ta vie.

     

    J  A  M  A  I  S

     

     

    Ne compte pas sur moi pour t'aider à nous tuer.

     

    Cole tu croyais quoi, que j'allais partir avec toi ? Que suite à la découverte de ton corps, de tes, de nos ... j'allais abandonner toute ma vie, pour te vivre ? Tu fais avec moi ce que tu as voulu faire avec ta soeur. Tu es descendu en Afrique du sud pour la chercher, pour la remonter aux Etats unis ou en Russie avec toi. Sa mort lui a évité de te contrarier. Moi je te contrarie. Je n'ai pas le choix. J'ai un emploi qui paie mes factures, un appartement qui représente le combat de toute ma vie et qui n'est pas fini de payer.

     

    Mon adoré j'ai passé toute ma vie à t'attendre convaincue qu'il était impossible que tu existes. Maintenant que je t'ai trouvé tu ne te débarrasseras pas de moi.

     

    J'ai envie de t'envoyer tes mots de Sibérie, les reprendre à mon compte :

    "Je ne sais pas être autrement que je suis".

     

    Tu as aussi noté que tu te voulais un avenir mon corps contre ton corps.

    Alors apprends moi à moins te décevoir, mais ne me fuis pas.

    Je t'en supplie, ne me fuis pas.

     

    Moi je vais m'accrocher à nous.

     

    Je vais crever si je dois vivre un après toi.

    Ne nous fait pas cela.

    Ne nous détruis pas.

     

    Mais pourquoi trouves-tu que je fais toujours tout mal ?

    Dis moi ce que je dois faire pour te plaire ?

    Mon Adoré aide moi.

     

    Mickaelle.

    « 8284 »

  • Commentaires

    1
    Lundi 31 Octobre 2016 à 18:41

    2 conceptions .... un même but ?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :