• 76

    Sotte,

     

    Tu peux reprendre tes études si tel est ton voeu. Je te les financerai sans problème si tu es dé-argentée mais non, je ne te donnerai pas mon adresse mail, pas plus que mon numéro de téléphone. Surtout pas mon numéro de téléphone. Parce que les avoir te ferait entrer dans une forme de confort que je ne te veux pas. Tu les obtiendras, mais tu as encore du chemin à faire avant. T'en déplaise.

     

    Mickaelle tu me lasses.

    Quand cesseras-tu de suivre tes courants dérivants ? Ne peux-tu donc jamais vivre dans la réalité plus de dix minutes ? Tu me lasses.

    Mickaelle tu viens d'avoir 51 ans. Sois adulte bon sens.

     

     

     

    Tu sais que je gère un orphelinat. Je ne suis pas ta tutrice, la grosse cantinière, je ne me détourne pas des gosses sitôt leur majorité arrivée. Marina, Anastasia et Klavdia sont en France pour leurs études. Études payées par Spasibo. Je finance aussi quelques magasins, un garage et trois restaurants. Je suis la banque des orphelins devenus adultes. Je paie même l'avocat de Vladimir qui n'a aucune chance de sortir de prison avant très longtemps. Je ne lâche pas mes gosses dans la nature comme ça. Quand j'accepte un dossier, c'est pour toujours. Même le coq Nicolaï Butusov qui n'a aucun bleu, mais trois doigts de cassés, je vais l'assumer jusqu'à ma mort même si cela ne me réjouit pas.

     

    J'ai mis les chambres de bonnes de Foch au service d'étudiantes orphelines de Spasibo. Je n'ai pas fait venir trois créatures de Russie pour mes désirs lubriques. J'aide des jeunes à s'élever socialement. Cesse de voir le mal partout.

     

    Elles ont mon adresse mail. C'est exact. L'adresse professionnel. Va sur google, cherche l'orphelinat et tu la trouveras. Alors tu pourras me mailer tout ce qui te passe par la tête.  Enfin change de clavier avant. Parce que l'adresse est en cyrillique. Ah encore une chose. L'administratif est géré par Oleg, évite les déclaration d'amour dans les mails, sa femme n'apprécierait pas. Elle pourrait te le faire payer quand vous vous rencontrerez en Afrique du Sud à Noël. Otkrytie compte sur toi. Je lui ai dit qu'il te verrait cette année. Ne me fais pas mentir.

     

    Dans ma lettre de Lessossibirsk je t'ai parlé de mon passé peu glorieux. Je l'ai regretté dès la lettre postée. Maintenant j'espère que cet aveu monstrueux t'aidera à tuer tes peurs.

     

    Je vais rendre une petite visite à Klavdia. Je ne peux accepter qu'elle te manque de respect. Elle est majeure je ne suis donc plus responsable d'elle mais ses études par correspondance, elle ne peut les suivre que parce que Spasibo  les paie, aussi elle me doit toujours du respect. On ne méprise pas ma femme impunément. Je vais lui faire comprendre qu'il n'y a aucune différence entre toi et moi.

     

     

    Sirène,

    Je serai chez toi le mercredi 4 mai au soir. Jeudi est férié, vendredi est ton jour de congé. J'arrive mercredi et je repars lundi.

     

    Je viens pour te faire très mal. Aussi difficile que soit la vie, nous l'affronterons ensemble. Ensemble.

     

    Tu vas me haïr, tu vas haïr la vie, mais tu dormiras dans mes bras. Mercredi soir je dors dans ton lit, et toi tu seras dans mes bras. En miettes, mais dans mes bras parce que ma femme.

     

     

     Foch - le 29 Avril 2016.

    C.A.T

    « 7577 - Tchig - Partie 3. »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 16 Octobre 2016 à 09:04

    Bon ben on a l'air d'arriver en fin d'un chapitre en effet. Pas mal la réponse de Cole, et avec de l'humour en prime. Notre amie Mickaelle doit être sur la corde raide. Penchera d'un côté ?

    2
    Dimanche 16 Octobre 2016 à 09:07

    Humour !!!

    3
    Dimanche 16 Octobre 2016 à 09:21

    Ben oui quand il lui parle de mails possibles en cyrillique et de déclarations enflammées à son gestionnaire. Humour à froid mais humour comme j'aime bien.

    4
    Dimanche 16 Octobre 2016 à 17:10

    Tu as raison, on peut le voir comme tel.

    Effet que je n'avais pas voulu. Mais c'est bien.

    5
    Dimanche 16 Octobre 2016 à 18:49

    Comme quoi ...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :