• 49

    Samedi 18 juillet 15 - 21h22

     

     

    J'en tremble, j'en tremble d'émotion Cole.

    Pourquoi tu as fait ça Colerige ?

     

    Il y a un tel décalage entre ta générosité, ta confiance et le mépris, l'indifférence de Maxime. Non je n'ai pas annulé mon billet de train. J'ai voulu le faire dix fois mais dix fois la colère gagnait. La colère contre Maxime. Je ne la comprends plus.

     

    Ce matin elle est passée en coup de vent à l'agence où elle savait me trouver. Elle m'a donnée deux cartes postales écrites et timbrées que je dois poster pour elle à Paris. Pourquoi envoyer une carte de Paris à ses enfants alors qu'elle sera chez son père ? Je lui ai posé la question. Déjà je trouvais nulle qu'elle se serve de moi, mais sa réponse...  Sa réponse ! Jamais encore elle ne m'avait donnée un coup de poignard dans le coeur, et bien là c'est fait. Elle m'a dit " Bien sûr que tu ne peux pas comprendre. Tu as la chance de ne pas avoir de famille toi" . C'est de la chance ? C'est de la chance d'avoir tué son frère ? C'est de la chance d'avoir des parents qui ont payé une cantinière pour s'assurer que leur fille reste loin d'eux ? C'est de la chance d'avoir eu un mari qui ... Peu importe.

     

    Avant j'étais son amie, sa confidente, et maintenant je suis trop conne pour comprendre. Du temps où elle avait un amant, jamais elle ne m'a utilisée comme alibis ou pire, jamais elle ne m'a demandée mon appartement pour ses prouesses sexuelles. J'étais son amie. Et elle ne me disait pas que sous prétexte que je ne couchais avec aucun homme, j'étais trop conne pour comprendre une femme qui avait un amant en plus d'un mari. Depuis que sa mère est morte je ne reconnais plus Maxime. On était si proche toutes les deux. Si proche.

     

    Bref voir notre amitié prendre l'eau de toute part me désole profondément, et c'est pour ça que je n'arrivais pas à abandonner mon billet de train. J'avais envie de fuir à Paris pour ne pas voir que tout s'écroule, pour paraitre forte.

     

    Et comme si la journée n'avait pas été assez chargée en émotion,  voilà Mr  grand seigneur qui m'offre la clé de sa garçonnière.

     

    J'en tremble, j'en tremble d'émotion Cole.

    Pourquoi tu as fait ça Colerige Alesh ? Pourquoi tu as fait ça ? Cole ?

     

    Je ne devrais pas te l'écrire tu vas encore te moquer de moi mais je le dis quand même : j'en tremble d'émotion, ça me touche bien plus que tu ne pourras jamais l'imaginer.

     

    Mais Mr Welch il va en penser quoi de ton initiative ? C'est chez lui aussi. Je suis en train de perdre ma meilleur amie, je ne veux surtout pas être celle à cause de qui tu perds une personne importante. Je m'en voudrai trop.

     

    Oh Cole tu me mets dans une situation. T'es un ange, t'es un ange, oh purée !!! Oh je ne maitrise rien là. Oh tu es dingue comme mec ! Un tueur de tchétchènes hyper dangereux. Tu as tabassé un gosse !!! Alors là tu m'as tué oui. 

     

    Cole mais je ne mérite pas un truc pareil.

     

    Alors ça je ne m'y attendais pas.

    Je viendrai de gagner un million au loto je n'en serais pas plus chamboulée.

     

     

    Oui je vais aller à Paris parce que jamais quelqu'un ne m'a fait autant confiance et que si j'arrivai à faire autant confiance à quelqu'un, je serais trop peinée si il n'en usait pas. Je vais aller dans ton antre mais sache que je ne m'en sens pas digue du tout.

     

    Pourquoi as-tu fait ça  Colerige Alesh ?

     

    Oh ! Purée comment je vais arriver à te faire descendre de ton piédestal si tu me fais des plans pareil ?

    Oh purée !!!!

     

    Pourquoi as-tu fais ça ? Pourquoi as-tu fais ça ?

     

    Tu vois si tu m'avais écrit que le hasard tu faisais être sur Paris la semaine prochaine et que pour m'éviter des frais d'hôtel, je pourrais venir dormir sur ton canapé. On se connait un peu maintenant. Cette proposition je l'aurai comprise, mais que tu me confis les clés de chez toi afin que j'y aille en ton absence, c'est vraiment gênant. Et ton colocataire Mr Welch, vraiment tu me places dans une situation difficile. Ta confiance est démesurée.

     

    Il le sait Welch que tu es un ange ? Franchement je gérais mieux quand tu étais le tsar de glace.

     

    Oh Cole ................

    Pour être un tueur tu es un tueur, il n'y a pas de doute. Mais pas un tueur dans le sens que les beaufortains me l'ont raconté. Ce n'est pas du sang que tu as sur les mains, c'est le cœur que tu as sur la main.

     

    Merci Grand Monsieur Colerige Aleshandrovich Tchigrenkov.

     

     

    Mickaelle.

     

    « 4850 »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 17 Juillet 2016 à 12:13

    Réaction surprenante mais logique de Mickaelle. Quand à la remarque "tu as la chance de ne pas avoir une famille", c'est vrai qu'elle est d'une terrible violence égoïste. Mais il y a un autre personnage qui se profile, "Welch", en allemand c'est "quel" .... 

    2
    Dimanche 17 Juillet 2016 à 14:13

    Surprenante !!! Tu veux dire excessive ?

     

    Ah merci pour l'info. Je tire ce nom de famille de la biographie de Jackie  Kennedy. Ce n'est pas un nom de famille allemand, mais du pays qu'il me faut.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Dimanche 17 Juillet 2016 à 19:12

    Non mais j'ai compris que Mickaelle faisait tout "en excès". Mais dans son excès, elle est logique ici

    4
    Dimanche 17 Juillet 2016 à 20:20
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :