• 164 - Partie 1 - Jour 5 - Bastien.

    Bastien Chevalier. Domicilier rue de Pitauton 17600 Corme-Ecluse. Né le 10 février 76. Marié à Clotilde depuis juillet 2006, quatre enfants, trois filles et un fils. Cuisinier en second au près de Bernard Julizec'h. Sous ses ordres depuis août 2004. C'est sans hésitation que ma femme et moi l'avons suivi de la Succulente à L'eau à la bouche, de Rennes à Royan. Si c'était à refaire, nous le referions. Nous sommes venus ici pour devenir chef étoilé et nous œuvrerons dans ce sens jusqu'à satisfaction.

     

    Je ne témoignerai pas contre mon patron. Si vous voulez que je vous raconte quoique ce soit, il faudra me convoquer à votre commissariat et je m'y déplacerai accompagné de mon avocat.

     

    Je me pose d'ailleurs la question sur la légalité de la procédure que vous suivez actuellement. Elvira est une adulte qui n'est sous la tutelle de personne. Vous n'avez retrouvé ni trace d’effraction, ni trace de lutte ou de sang. Nous sommes donc là dans la situation d'une adulte responsable qui a quitté son domicile, son travail sans prévenir personne. On peut l'accuser d'impolitesse mais dans ce pays jusqu'à dernière nouvelle, l'impolitesse n'est pas un délit.

     

    Permettez moi donc de m'étonner que l'argent du contribuable serve pour une enquête que tout préfet jugerait illégal.  Guillaume de Montquefort préfet maritime de la Manche et de la mer du Nord établi à cherbourg-Octeville entre août 2012 et juillet 2015 vient de me le confirmer par téléphone. Clotilde est une De Montquefort de par sa mère qui elle-même est la nièce de Guillaume. Vous ne pouvez avoir de crédit heures pour enquêter sur une adulte responsable qui a fait le choix de couper les ponts avec sa vie passée.  Brigadier chef Echouafni, dites moi si j'ai tord ?

     

    - Vous êtes parfaitement renseignez monsieur Chevalier, il n'était pas utile de déranger Monsieur de Montquefort pour cela. Nous sommes ici sur demande du lieutenant Benoit Razomin. Si vous avez à vous plaindre de nous, n'hésitez pas à lui en faire part. Vous pouvez disposer. Merci de faire venir la personne suivante.

     

    Bastien demeura quelques secondes encore le dos bien droit dans son bridge, avant de se redresser, et de s'en aller. Sur ce temps Fiona acheva le dessin de ses mains sur son carnet. Coudes sur les accoudoirs, poignets sur le cercle de la table, doigts droits et écartés au maximum les uns des autres, appuyés de leur extrêmes pointes sur la pointe de son jumeau de la main d'en face. "Contrôle parfait : au dehors. Panique complète : au  dedans". Fiona fut aussi fière de la légende de son dessin que Bastien de sa prestation.

    « 163 - Partie 1 - Jour 5 - Arno.165 - Partie 1 - Jour 5 - Thomas. »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 8 Octobre à 12:47

    Hé hé. Une enquête pour disparition inquiétante ça existe.

    C'est bizarre je le sens pas le Bastien.

    La p'tite Fiona a l'air intéressante comme personnage.

      • Dimanche 8 Octobre à 21:59

        Je ne suis pas sur qu'un préfet maritime sache toutes les lois sur terre. D'ailleurs si les flics sont là, ce doit être légale. Mais en effet ce n'est pas pareil que pour un mineur.

    2
    Dimanche 8 Octobre à 21:36
    erato:

    Il est carré ce Bastien !!

    J'aime beaucoup le silence positif et artistique de Fiona .

    Bonne soirée Sereine

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :