• 140 - Marie Nelly.

    Maxime me fait vraiment de la peine. Elle est sérieusement atteinte. Il est plus que temps qu'elle prenne rendez-vous chez un psychiatre.

     

    Et moi qui en remet une couche, qui lui parle de bébé, d'orphelinat. La pauvre. Elle est totalement dépassée par sa vie. Je me demande quels médicaments elle prend.

     

    Je comprends mieux pourquoi elle m'avait dit qu'elle était moins proche de sa copine depuis que celle-ci fréquentait son russe. La pauvre c'est trop dur pour elle d'avoir à entendre parler de bébés tout le temps. Je pensai que de nos deux histoires, la mienne était la pire, mais il faut croire que non. Je me disais que la mort d'un enfant de quelques jours c'était plus digeste que celle d'un grand adolescent. Il faut croire que non.

     

    Elle a rencontré son mari, elle a eu ses deux filles, ensuite. Vraiment je la croyais guérie. Quelle erreur. La pauvre, la souffrance la submerge. J'espère qu'elle prend un traitement pour s'aider. Il n'y a pas de honte à aller mal. On y passe tous à un moment donné et faire le fier ou l'aveugle ne rend pas service, cela ne fait que retarder la guérison.

     

    J'aurai dû le comprendre quand j'ai vu la tombe à l'abandon. Que suis-je bête. J'ai cru qu'elle avait oublié son fils, que pour elle c'était un passé totalement dépassé, mais c'était l'exact opposé, elle n'a jamais enterré son fils. Elle ne peut pas entretenir une tombe où il n'y a personne. 

     

    Pauvre femme. Elle a fait un transfert. Quand son fils est mort, dans sa folie, son refus d'accepter ce qui est, elle s'est inventé que le fils de Solène était Rodolphe, le sien. Il est vrai que seul  deux ou trois jours séparent leur naissance, elles ont pour ainsi dire accouché ensemble, elles auraient pu occuper la même chambre.

     

    Je comprends mieux maintenant pourquoi Solène l'a passée d'amie à ennemie. Maxime a dû la harceler, peut-être même qu'elle a voulu lui voler son fils. Pauvre Solène.

     

    On pense aux parents qui perdent leur enfant dans un accident, mais on oublie ceux qui ne savent pas où il est. Je me souviens avoir lu dans un magazine féminin qu'une américaine avait mis de très grands panneaux sur la toiture de sa maison car sa fille avait été kidnappé et elle refusait de négliger l'éventualité que ce soit des extraterrestres qui aient fait le coup. D'ailleurs en Amérique des enfants ont été enlevé pour coloniser la planète Mars. Ils la veulent prête, habitable, au moment où il faudra fuir de la Terre. Beaucoup de français, d'européens  prennent les américains pour des fous, il n'empêche qu'ils vivent aujourd'hui ce que nous aurons demain à affronter.

     

    Pauvre Maxime qui ne sait pas s'en sortir, qui s'invente que Titouan est son fils pour ne pas affronter la mort de Rodolphe.

     

    Elle a dû porter plainte pour rapt au près de la police. Et moi qui la fait entrer dans ma maison où Titouan passe beaucoup de temps. Est-ce qu'elle analyse les lieux pour pouvoir le kidnapper ? Je dois prévenir Jean Charles qu'il ne doit jamais la laisser seule si elle arrive un jour alors que je ne suis pas là.

     

    Ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi elle est restée en relation avec Romain le père de Rodolphe et surtout pourquoi elle a abandonné la fille qu'ils ont eu ensuite, ensemble.

     

    Pauvre Maxime. La mort de Rodolphe l'a vraiment traumatisée. Ensuite elle a été incapable d'élever ses filles. Elle le dit elle-même, elle est une mauvaise mère, ses filles ne répondent même plus au téléphone quand elles voient que c'est elle qui appelle.

     

    Elle perd son fils, vit en l'imaginant chez Solène.

     

    Son pauvre mari ! Il a dû lui en falloir du courage car parfois elle devait le supplier de l'aider à aller rechercher son fils. Je ne comprends pas que Solène n'ai pas fait faire un test sanguin pour prouver que Titouan n'a aucun lien avec Maxime.

    Elle a dû le faire. Et c'est pour ça que la police n'a plus accordé de valeur à la folie d'une mère éplorée.

     

    Voilà pourquoi son mari n'a pas voulu la soutenir. Et c'est à ce moment là qu'elle a dû renouer contact avec Romain, pour que lui, l'aide. Bien sûr, cela c'est passé dans l'ordre là.

     

    Mais qu'aurait  bien pu faire Romain?

    Déjà c'est une andouille. Donc il ne faut pas compter sur lui pour quoique ce soit. Et en plus, il était pris entre deux feux puisqu'il est à la fois le père de Titouan et de Rodolphe.

     

    Comment deux copines peuvent couchées sur la même période avec le même garçon ? C'est fou comme Maxime est passée pour un réfrigérateur tout le temps de son enfance alors qu'elle couchait autant que Solène. Elles étaient lesbiennes et ensemble, elles mettaient un homme dans leur lit, histoire de varier les plaisirs. Les quatre frères Truiten, Romain et les deux filles ... DSK aurait dû les rencontrer à l'époque, elles lui auraient appris des choses.

    Et Claudine elle était dans le lit aussi ? Quelle horreur !

     

    C'est incroyable que Charlotte puisse être une fille si pure, vu les parents qu'elle a. En même temps, pure, pure ... elle ne veut pas dire qui est le père de son fils. Il ne doit pas être bien libre celui-là.

     

    Titouan, pas de doute, son père c'est Romain. Je n'y avais jamais songé, mais maintenant que je le sais, cela ne fait aucun doute. Charlotte a pour père un Truiten, elle ressemble vraiment à son père... Enfin quel père ? Le mari de sa mère ou l'un de ses oncles ? Si ce n'est pas malheureux !

     

    Donc Maxime, quand elle comprend que ni la police, ni son mari ne l'aidera pour récupérer l'enfant qu'elle prend pour son fils,  recontacte Romain, le père de Rodolphe. Comme il est aussi le père de Titouan et qu'il n'est pas du genre à entrer en résistance en temps de guerre, mais plutôt à être bénévole collabo auprès de la gestapo, il a changé les idées obsessionnelles de Maxime en lui enlevant sa culotte. Et ils ont eu une petite fille. Mais pourquoi alors Maxime l'abandonne à l'orphelinat ? Que son mari n'accepte plus que sa femme le trompe, qu'il demande le divorce, c'est cohérent, mais une femme qui souffre qu'avoir perdu un fils par rapt, aurait dû surprotéger sa fille, limite on aurait dû plutôt découvrir qu'elle la cachait dans sa cave. Pourquoi l'a-t-elle placé à l'orphelinat ? Et pourquoi en Russie ? Il y a tout de même de bon établissement en France. Il n'y a pas de logique.

     

    Il faut vraiment que je prévienne Jean Charles de se méfier d'elle. Il faut aussi que je la fasse rencontrer mon psy. Je ne peux pas laisser Maxime dans un tel état de souffrance, car elle souffre obligatoirement. Je devrai peut-être me prendre un rendez vous chez la psy, pour lui parler de Maxime. J'ai besoin de savoir comment je dois me comporter face à elle.

    Où ai-je mis mon smartphone ?

     

    « 139 - Maxime.141 - Charlotte & Titouan. »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 9 Juillet à 20:43

    Ouais, la psy peut lui servir en effet. Mais il faudrait plutôt une trépanation pour lui enlever le caillou qu'elle a dans le cigare ..

    Bon courage pour la capture

    2
    Lundi 10 Juillet à 09:13

    hé bien pas gai ton histoire

    tu crois que se se soigne?

    Bisous

    3
    Lundi 10 Juillet à 18:00

    Dans le cerveau de laquelle ?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :