• 136 - Jean Charles.

    J'ai totalement merdé sur ce coup là. Jamais je n'aurai dû lui parler d'Ovig. Charlotte est bien une fille, elle ne peut pas penser qu'un mec puisse songer à une meuf, sans que derrière, il y ait une histoire de fesses. Et encore, je suis poli.

     

    Yvane ! Comment pourrais-je vouloir mettre Yvane dans mon lit ? Ok elle est bien conservée, elle a de beaux restes, mais elle est vieille. Si j'étais vieux, je ne dis pas, je pourrais même la trouver pas mal. Peut-être. J'en sais rien. Mais je me fous de son cul, je ne l'ai même jamais regardé. Je ne passe pas mon temps à la zyeuter. Je ne l'aurai  jamais sortie de la masse si elle n'avait pas eu son tatouage.

     

    Bordel, c'est dingue cette histoire ! Comment elle a pu faire un truc pareil ? Depuis trois ans, je passe des heures, des mois à créer tout un univers, à inventer des mots, à vérifier sur internet qu'ils ne sont pas déjà existants et BOOM un jour, une fille se pavane devant moi avec le nom de la femelle principale. Il y a de quoi devenir dingue. Bonjour la provoc !

     

    Merde, je ne peux tout de même pas aller la trouver pour la questionner. Je ne veux pas lui parler de mon oeuvre. Si en plus elle est chiante comme Charlotte, je vais subir un interrogatoire, limite, la chienne, elle va vouloir me tirer les vers du nez avant de me raconter qui est Ovig pour elle.

     

    J'ai vraiment merdé sur ce coup là. Maintenant Charlotte va inventer je ne sais quoi à Titouan et ce qu'elle va raconter à Yvane sera encore pire.

     

    Jean Charles tu es un con. Aussi à la masse que ton frappé de frère. Qu'il pourrisse en enfer celui-là. Bordel, pourquoi je ne peux pas vivre sans m'y référer tout le temps ?

     

    Je déconne plein tube, là.

    Sérieux, je fais des tonnes de rien, je suis comme ma mère.

     

    Soyons logique. Rationnel. Zen.

    Ok, j'ai inventé des mots que je veux garder top secret et j'ai eu le sentiment d'avoir été violé quand j'ai vu Ovig sur sa main, mais je me monte le truc. Elle ne sais rien de tout ça, elle ne me connait même pas. Son tatouage, elle l'a depuis combien de temps, d'ailleurs ? Dix ans ? Quinze ans ? Je n'étais peut-être même pas né quand elle l'a fait. Enfin si tout de même, elle n'a pas l'âge d'être ma grande-mère. Elle n'a pas l'age de maman non plus. Je ne crois pas. Avec les couches de peintures certaines font illusion. Ce qui est sûre c'est que son tatouage doit être plus ancien que ma BD. L'essentiel pour moi ne doit être que détail pour elle. Enfin non, on ne tatoue pas un détail, Yvane n'est pas nulle à ce point là.

     

    Pour les filles, les trucs essentiels sont forcément des trucs affectifs. Elles n'ont rien de rationnel. Elles ne comprennent rien à l'engagement, au valeur, pour elles tout passe par le coeur. Même le prix des carottes, l’assaisonnement de la soupe.

     

    Ce n'est même pas la peine que je rencontre Yvane pour savoir qui est Ovig pour elle. Je le sais déjà. Elle va me dire que quand elle était petite, elle adorait son chien. C'est lui Ovig : l'inoubliable cabot. Ou alors c'est un chat. Les filles aiment les chats.

     

    La pire réponse qu'elle pourrait me donner : Ovig son rat adoré. Purée une gamine fan de rats, ça en jette.

    Oh là ! Si elle raconte ça à Charlotte je suis très mal. Elle va lui développer en long, en large et en travers, que j'ai chialé comme un môme la semaine dernière suite à la mort d'Effiloche. Elle va baver que je panique grave quand j'observe Luciole toute seule, toute triste. Tu vas voir, qu'elle va me dire que Yvane comprend ma peine. Merde elle est bien cap de nous inviter à manger chez elle, histoire de nous maquer.  Les chimères des filles, parfois c'est l'enfer. Pas de doute, être homo présent un max d'avantages.

     

    Sauf au lit .

    Mais qu'est-ce que j'en sais ?

    Merde c'est la rage, puceau à vingt cinq balais.

    Putain, je ne suis pas assez miséreux pour aller voir des putes, quand même.

    Ni pute - ni alcool - ni drogue.

    Je n'ai pas crevé dans l'accident, ce n'est pas maintenant que je vais me foutre en l'air.

    Plaisirs solitaire : voir tout ce qui t'est interdit.

    Pourriture de cercle vicieux.

    Ne pas y pénétrer - Jamais.

     

     

    J'ai totalement merdé sur ce coup là. Jamais je n'aurai dû parler de Yvane à Charlotte, elle ne va plus me lâcher avec ça maintenant. Les filles sont des glus. Tu leur parles d'un truc, dix ans plus tard, elles t'en parlent encore. Ce ne sont pas des cerveaux qu'elles ont, c'est un centre d'archives.

     

    Je vais avoir l'air con maintenant. Charlotte va lui raconter que je fantasme sur elle. J'ai vraiment, vraiment merdé sur ce coup là.

     

    Zen.

    Calme et rationalité.

     

    Non, mais non, Charlotte ne parlera pas à Yvane.

    Charlotte a trop peur que sa petite vie cousue de mensonges explose. Elle a déjà oublié le tatouage, elle n'a retenu que ce qui la concerne : son secret inavouable. Là elle doit être en train de me cracher dessus, de m'accuser de manquer de loyauté. 

    Comme si je devais sacrifier ma vie pour elle. Elle s'en fout de moi, elle ne pense qu'à elle. Je suis juste un gardien du temple, un garde du corps. Mes états d'âme, elle ne s'en préoccupe pas, je suis juste là pour ses besoins.

     

    Putain !

    Potes parce qu'utile.

    C'est beau l'amitié quand on y pense !

    Tu vas dans le même sens que moi : je t'adore.

    Tu fais un pas de côté : traitre, tu peux te casser.

    Oui c'est vraiment une invention de merde, l'amitié. Il n'y a pas plus d'amitié sur Terre que d'amour, il y a juste des agglomérats  de trouillards, des  pauvres pommes qui paniquent de grelotter seuls. Vraiment vaseux l'humain !

     

    Mais elle croit quoi, que son fils est un con. Il vit entre Titouan et elle. Il a des yeux pour voir, des oreilles pour entendre. Si elle croit qu'il ne va pas savoir avec qui couche sa mère. Bien sûr qu'il va le savoir, il le sait déjà. Titouan me l'a souvent dit qu'il dort avec eux, souvent. Pour l'heure il ne parle pas, mais après, quand il parlera, il va lâcher le morceau.

     

    Quand Andrée  l'emmènera au bac à sable, quand elle le prendra pour le week-end où une soirée, qu'il passera un après midi avec sa grand-mère, elle croit quoi Charlotte, qu'il gardera ce qu'il a vu et entendu pour lui ? Mais un môme ne sait pas taire un secret pour la bonne raison qu'il ne peut pas en comprendre la raison. Les mômes vivent dans la vérité. ça gave les secrets. C'est une invention d'adultes, le secret. Les mômes assument tous. Les mômes sont libres d'eux. Grandir c'est s'engluer dans des peurs. Vieillir c'est passer son temps à construire des murs de protection pour lutter contre des envahisseurs. Que de débilité ! L'ennemi majeur est en nous, non en un autre que nous.

    Mais pourquoi mes meilleurs amis sont deux nigauds, deux trouillards ?  Suis-je si bas de gamme ? Putain oui. Je ne serais pas puceau sinon.

    C'est comique quand on y pense. Je ne baise pas et j'en crève. Eux le font et en crève aussi. Quelle bande de blaireaux nous sommes !

     

    Je ne comprends même pas comment il est possible que je sois le seul à avoir compris. Oksana est toujours fourrée chez Charlotte. Cette fille ne doit penser qu'à son nombril pour ne pas savoir qui est le père de Loulou. Quand elle rencontre Charlotte, ce ne doit être que deux monologues, deux lignes parallèles. Charlotte qui baratine sur les prouesses de son bébé et Oksana qui déplore que ses fesses n'attirent les mains d'aucun mec. Enfin il parait que maintenant elle fricote avec Georgic. Il faut vraiment qu'elle est faim.

     

    Comment personne n'a encore compris ? Il faut vraiment ne pas vouloir savoir pour l'ignorer encore.

    « 135 - Jean Charles & Charlotte. 137 - Charlotte. »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 29 Juin à 16:32

    Alors lui je l'aime bien. Tordu mais sympa.

    Bon maintenant on connait le père mais comme ils dit, ils sont aveugles dans ce petit monde, alors ...?

    2
    Jeudi 29 Juin à 19:16

    Voilà tu as compris. wink2

    Je me demande si j'arriverai un jour à avoir un personnage que tu trouves "droit" et non tordu he.

    3
    Vendredi 30 Juin à 08:25

    Je sais pas mais c'est un tordu (complexe), sympa, et ça c'est bien.

    Migrations chez les alevins ?

      • Vendredi 30 Juin à 20:53

        La semaine prochaine je suis en vacances = je fais le meuble pour poser le 230 dessus puis je le plante et donc oui ils y iront au + tôt. Comme tu peux le voir sur la vidéo ils sont déjà bien grands (4 sur les 5 car 1 reste + petit - depuis le premier jour).

        Je suis d'autant + presser de les sortir du 260 que je trouve que les corydoras sont beaucoup moins visibles, ils se cachent donc ils stressent. Ce n'était pas le cas avant. Je mets cela sur le compte du sur nombre au dessus de leur tête.

        A moins que cela vienne de la canicule, mais théoriquement une augmentation de T°C active un poisson, ne le stress pas.

         

        Bref je ne sais pas pour mes Coco, mais pour les bb, oui ils vont aller chez eux et on va voir si ils s'entretuent ou s'aime MAIS il n'y aura pas de 5ème aqua, je mets en eau le 230 et c'est fini ensuite.

        1) plus de place,

        2) plus de temps,

        3) leur budget élec est déjà assez conséquent.

      • Vendredi 30 Juin à 21:14

        Compréhensible ...

    4
    Mardi 4 Juillet à 15:40
    Dani et ses Chats

    Bonne semaine de vacances Sereine !

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :