• 121 - Solène.

    La nouvelle génération est incompréhensible. Elle se dit libre. Il n'y a pas plus coincée qu'elle.

     

    Mes enfants me tueront ! A croire qu'il veulent ma mort. Titouan est si buté, mais si buté. On n'en fera jamais rien de celui-là.

    Il a toujours été une tête à claque.

     

    Un jour alors qu'il n'avait que six ans, six ans !!! A six ans on ne pense pas, on mange, on dort, on joue, à six ans on est sans idée. Mais lui, à six ans déjà ce n'était qu'un sale petit révolutionnaire. Un révolutionnaire qui n'est devenu qu'un simple ouvrier dans une laiterie de seconde zone, vraiment pas de quoi frimer ! Et encore, parlons en de son poste, il ne doit son job qu'à son beau-papa.

    Enfin un beau-père !!!!

    Tu parles d'un homme celui-là aussi. Un véritable pauvre type. Il trouve un homme dans le lit de son fils, sous son toit et il lui offre un emploi. Il aurait mieux valu qu'il lui  botte le cul, oui.  Si il avait agi en homme, nous n'en serions pas là, aujourd'hui.

     

    D'un homme qui épouse une Corouge, que pouvais-je espérer ? Les Leleuc ne sont que de véritables idiots, de génération en génération. Personne n'ose le dire, mais tout le monde le sait. Les gens se taisent parce que la laiterie prend des saisonniers, l'été, mais personne ne veut les côtoyer. Madame Rolland me le disait encore hier. Ils ont embauché des Roumains à la laiterie. Preuve que personne ne veut rester là-bas.

    Une famille de dégénérés, tous autant qu'ils sont. Et ce n'est pas Claudine qui dira le contraire. Son pauvre Benjamin n'est plus qu'un légume à cause d'eux. 

    Ce n'est pas la branche Corouge qui va amélioré l'arbre généalogique des Leleuc. Enfin de toute façon avec un fils mort et un second qui n'est que ce qu'il est, l'espèce va s'éteindre. Dieu merci.

     

    Mais que Diable Titouan fait au milieu d'eux ? Mais pourquoi ne se réveille-t-il pas ? Bon sang, je ne l'ai pas élevé comme ça !

    Et cette sotte de Charlotte qui ne comprend rien à rien. Heureusement que François Xavier est mort. J'ai au moins le soulagement de ne pas le savoir père de mon petit-fils.

     

    Mon pauvre papa ! Ce jour là il avait emmené avec lui, son petit-fils, pour lui faire plaisir. Tous les gosses sont contents de voir des animaux, sauf les pleurnichards de peureux bien sûr, mais ceux là on n'en fera jamais rien.

     

    Enfin, bref, papa a voulu faire plaisir à son petit-fils. "Entre hommes" ils sont allés dans une ferme, pour lui apprendre le métier, pour qu'il voit comment on choisit une bête, et cet imbécile là en a conclu que le veau n'est qu'un bébé, un bébé qu'il faut laisser avec sa maman. 

    A six ans !!!

     

    Quand ce soir là il a refusé de manger sa viande, prétextant que seul les ogres mangent les bébés, je n'ai pas réagi assez fermement. Jamais je n'aurai pu imaginer aussi, qu'il était buté à perpétuité. Vingt ans que cela dur maintenant. Vingt ans !

    Porcs, poulets, lapins, ils sont tous devenus des bébés à leur maman.

    Il faudrait aussi revoir les ouvrages destinés aux enfants, dans la littérature jeunesse, il y a vraiment des idées qu'il faudrait bannir. 

     

    Un conte ridicule, un veau pleurnichard  et toute une vie de foutue en l'air ! C'est malheureux !

     

    En vingt ans, Titouan n'a pris que des centimètres, il est resté sur sa colère contre son grand-père. Si il existait une association pour le droit des veaux, il serait leur premier adhérant. Il y a tellement d'absurdité dans ce monde, qu'elle existe peut-être déjà cette association d'ailleurs. Pauvre France ! Mais où va le monde.

     

    Et puis ensuite il y a eu l'accident. Mais qu'est-ce qu'il en avait à faire de cet accident, cela ne le concernait pas. Il n'avait jamais été l'ami de François Xavier. Une fois encore j'ai été trop tendre avec Titouan. Je lui ai toujours bien trop pardonné.

     

    Comment se nommait-il déjà l'autre ? Le jeune qui est mort, celui dans la voiture de Benjamin, comment se nommait-il déjà ? Enfin peu importe. On ne le connaissait pas, celui-là, ce n'était pas un camarade de classe de Titouan ou de Charlotte.

     

    Dire que j'ai été charmée par son coeur tendre.

     

    Et puis pour une fois qu'il ne songeait plus aux veaux. Jamais je n'aurai du le laisser aller à l'enterrement. Et puis au nom de quoi la directrice s'est-elle permise de fermer l'école le jour de l'enterrement de ces deux délinquants ?

     

    C'est de ma faute aussi, quand il s'est approché du fils Leleuc, j'aurai du le pousser à prendre contact avec Benjamin. Claudine, voilà une femme bien, une femme qui méritait qu'on soutienne son fils.

     

    Benjamin le fils de Claudine conduisait, il s'en est tiré. Enfin tiré ! Il vit encore. C'est un légume qui ne fera jamais rien de ses dix doigts, mais en même temps, il a bien de la chance de pourvoir mettre tout sur le dos de l'accident. Je doute que Benjamin aurait été moins nigaud si il n'avait jamais rien eu. On ne me sortira pas de l'idée que c'est surtout un gros fainéant. Comme Jean Charles d'ailleurs. Sauf que lui avec ses deux amputations, il doit rapporter une fortune à ses parents. Son père pourrait bien lui trouver un poste dans les bureaux de la laiterie.

    Jean Charles, Benjamin, deux fainéants qui profitent du système et des trop grands coeurs de leurs parents.

    Une honte !

     

    Le môme à côté de Benjamin dans la voiture, comme François Xavier, le petit fils du notaire, ont  perdu la vie dans l'accident. Titouan, de leur génération a été ébranlé par cette histoire. Oui je ne le cache pas, j'ai aimé que mon fils ait un cœur tendre, qu'il me demande l'autorisation d'aller à l'enterrement de ses camarades de classe.

     

    Quand ensuite il a eu la lubie de vouloir rendre visite à Jean Charles à l'hôpital, j'aurai du l'aiguiller vers Benjamin, j'aurai du sentir le danger venir. Mais à l'époque j'ignorai l'avenir. Pourquoi m'y serais-je opposée ? Cela continuait à l'éloigner de son obsession des veaux. D'accord il ne s'était pas remis à manger de la viande, mais bon, je ne pouvais pas savoir...

     

    A la limite, un enfant normal en serait revenu avec une vocation de chirurgien. Boucher, chirurgien, c'est dans la même lignée, cela aurait été très bien.

     

    Jamais Titouan n'avait été l'ami de Jean Charles à l'école, et là, du jour au lendemain, il n'y a plus eu que lui qui comptait. Le pauvre Jean Charles dans sa chambre d'hôpital, le pauvre Jean Charles en fauteuil roulant, le pauvre Jean Charles qui a été amputé des deux pieds... Il y a des milliers d'africains qui meurent chaque jour, est-ce qu'on le bassine avec ça ?  Non. Il y a bien plus malheureux qu'un petit bourgeois qui a bobo à ses pied-pieds. C'était devenu lassant à la fin.

     

    Et Marie Nelly ! Ah cette peste de Marie Nelly. Elle m'a empoissonnée toute ma jeunesse. Comme si cela ne lui avait pas suffi ! Il faut croire qu'elle n'a pas d'autres ambitions dans la vie que de détruire la mienne.

     

    Elle a perdu un fils. D'accord.

    Ce n'est sûrement pas très agréable. D'accord.

    Son second a perdu ses pieds. D'accord.

    Est-ce que cela lui donne  le droit de me voler le mien ? NON.

    Qu'elle s'occupe du bout de celui qu'il lui reste et qu'elle laisse ma famille en paix.

     

    C'est à cause d'elle que Titouan a quitté l'école.

    C'est à cause d'elle qu'il est entré à la laiterie.

    C'est encore à cause d'elle qu'il a couché avec son infirme de fils.

     

    Elle m'a volé mon fils, l'a mis dans l'usine de son mari, le lit de son fils pour se le garder. Une saloperie celle-là. Elle nous a toujours pris de haut. Mademoiselle la fille du notaire. Pas une fille de commerçants honnêtes, non, La Corouge, une fille de riche, d'un vieux pervers, manipulateur qui se croit supérieur au curé, au maire.

     

    C'est bien étrange qu'elle ait mis mon fils dans le lit de Jean Charles et non dans le sien.

    D'ailleurs elle l'a peut-être bien fait. Titouan n'est pas un homosexuel.

     

     

    Mon Dieu !

    Ah mon Dieu non...

    Non, non surtout pas ça.

    Non, non...

    Mon Dieu, il est tombé amoureux d'elle. Titouan est tombé fou amoureux d'elle et elle n'accepte de l'avoir pour amant que si il consent à satisfaire la sexualité de son fils.

     

    Avec tout l'argent qu'ils ont, pourquoi ne lui offre-t-elle pas des putes ? On en trouve sur Rennes, facilement. Marie Nelly est une vraie perverse.

     

    Mais pourquoi Titouan ne se réveille-t-il toujours pas ? Elle le drogue ou quoi ?

     

    Titouan a toujours été un élève brillant, il aurait pu faire une grande école de commerce pour faire de la boucherie familiale, une enseigne de renom.

     

    Mais quand Titouan va-t-il enfin se réveiller ? Quand va-t-il réaliser à quel point il gâche sa vie.

     

    Et pourquoi Charlotte s'acharne à vivre sous son toit?

     

    Oh mon Dieu ! Mon Dieu...

    Ce n'est tout de même pas Edmond Leleuc le père de Lou Evan !!!

    Oh mon Dieu !

     

    François Xavier, Jean Charles, Lou Evan.

     

    Mon Dieu je nage en plein cauchemar.

    Le père de mon petit fils est Leleuc.

     

    Yves va avoir une attaque quand je vais le lui dire.

    « 120 - Solène & charlotte.122 - Charlotte. »

  • Commentaires

    1
    Lundi 8 Mai 2017 à 22:07

    J'insiste mais c'est un univers "à la Chabrol" (c'est un compliment, j'adorais la manière dont il traitait la petite bourgeoisie provinciale)  .

    Et puis, comme te dire ? Je sens des fortes corrélations avec l'actualité récente et des idées en (triste) vogue ... 

      • Mardi 9 Mai 2017 à 20:48

        Après le beau Col, je m'amuse à "être" un personnage aussi minable mais malheureusement très réaliste. Je crois que de tous mes livres, jamais je n'en ai eu autant d'aussi laid.

    2
    Danielle et =^.^=
    Mardi 9 Mai 2017 à 13:20

    Une bougie allumée aujourd'hui pour Palo ... douces pensées ...

      • Mardi 9 Mai 2017 à 20:56

        C'est un petit bonhomme que je surveillais tout le temps vu qu'il ne volait pas. Après l'avoir trouvé mort, je suis allée m'assoir au salon, et j'ai regardé les bb Oural & Tara et le mini mini bb Terek. Je redoutais un second mort, et en fait j'ai vu Terek et un jumeau, donc Witham.

        Un mort + une nouvelle vie.

        Mais pour Nine & Skhim la perte de Palo ne sera pas compensé par un petit poisson.... Pour moi non plus d'ailleurs.

        C'est horrible mais je vis toujours en me demandant qui sera le prochain... Et Hier j'ai appris la mort d'une galgo Cana.

        Pas toujours simple la vie.

         

    3
    Mercredi 10 Mai 2017 à 12:28
    Dani & ses Chats

    Dis-toi que Palo dans la nature serait mort rapidement

    ou même aurait été tué !

    Il a vécu 8 ans et 1 mois bien soigné, bien entouré, et en sécurité.

    Sur "la terrasse" de la résidence d'en face, j'ai assisté à une mort.

    Un pigeon à priori blessé, probablement à une patte ... 

    a été tué par un oiseau tout noir (corbeau ou autre je ne m'y connais pas)

    Ce n'était pas une pie par contre, ça c'est sûr.

    Le noir lui donnait des coups de bec, le déplumait, le pigeon essayait

    de se mettre sur ses pattes mais n'y arrivait pas.

    Petit à petit il faiblissait de plus en plus.

    Le noir est parti. Un 2ème noir est arrivé pour l'achever !!!

    Je ne pouvais rien faire du tout  :-/

     

      • Mercredi 10 Mai 2017 à 21:05

        C'est ce que je me dis aussi.

        Les vegans sont contre les zoo etc, mais pas moi (la preuve j'ai aqua + volière) car je me dis que la liberté, ok c'est bien mais la sécurité, la protection, l'absence de faim etc c'est très important aussi. Et oui des personnages comme Palo ou Nine dans la liberté n'auraient jamais passé un mois.

        je serai toujours contre les prisons mais jamais contre les hôtels *****.

    4
    Mercredi 10 Mai 2017 à 13:26
    Dani & ses Chats

    Que de "drôles" de personnages  :-/ 

    Un peu à la Zola non ?

     

      • Mercredi 10 Mai 2017 à 21:06

        Dans ce roman, en effet les personnages sont ... particuliers yes.

    5
    Mercredi 10 Mai 2017 à 21:08

    Dommage pour l'œuf. La vie aussi ... 

      • Mercredi 10 Mai 2017 à 22:15

        J'aime mieux qu'elle l'abandonne maintenant que suite à l'éclosion.

      • Jeudi 11 Mai 2017 à 20:35

        Bien d'accord

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :