• 112 - Jean Charles.

    Elle est charmante Charlotte. Pas très intelligente mais charmante. Elle veut que je me trouve une copine. Elle oublie comme cela l'arrange bien que je sois l'amant de son frère.

     

    C'est lassant tous ces gens bien attentionnés incapable de sortir de la vision de leur vie et qui veulent l'infliger aux autres. Dès l'instant où on est un peu en décalage, ils ne peuvent croire que tout va bien, il faut impérativement devenir comme eux. Eux qui n'arrivent jamais à toucher le bonheur, eux qui râlent tout le temps, eux qui s'ignorent, eux qui ne savent pas se comprendre, eux les paumés de l'existence.

     

    Quand cesseront-ils tous de me définir uniquement en fonction de mon handicap ? Je dessinais bien avant ma double amputation, je dessine depuis que je sais tenir un stylo. Combien de fois me suis-je retrouvé devant le directeur de l'école parce que le prof ne supportait plus de me voir dessiner en cours ? Amnésie générale. Affligeant.

     

    Je ne m'isole pas parce que je suis handicapé, je ne dessine pas parce que je m'ennuie comme un rat mort, je suis dessinateur de BD. Ok je n'en tire pas un salaire de ministre, mais c'est la profession que je porte dans mes tripes.

     

    Les dessins sont en moi. Si je ne les pose pas sur papier, je perds pied. Ah comme c'est comique ! Ça c'est cool.

     

    Les images s'entassent en lui alors ses pieds se gomment. Il y a un truc à faire là dessus. Juste une image dans la tête d'abord, et puis c'est le visage qui en est plein, ça descend sur le cou etc, et en parallèle, plus les images l'habitent, puis ses pieds sont gommés. Ça c'est bon, super bon. Trop trop bon.

     

    Les doigts de pieds d'abord, les talons ensuite.

     

    Colonisation et gommage à la fois. Très très bon . Très très bon. Vraiment ça c'est une super idée.

     

    Et les images ?

    Quoi comme images ?

     

    Du porno ? Des rats, vers et asticots ? Non.

    Des livres ? Non pas assez abouti. Je vais aller me manger un truc.

     

    Ah merde ! Titouan doit m'attendre à la piscine. Il va encore dire que je ne suis jamais à l'heure. Solène a du lui faire un SMS pour lui dire qu'elle vient de me rendre ma liberté. Il faudrait qu'ils cessent de se servir de moi ces deux là.

     

    De la bouffe ? Des pâtisseries en veux tu en voilà. Oui mais non, si c'est une grosse bouffe, le mec est obèse. Pas de bouffe.

    Des nichons ? Trop con.

    Des équations. C'est çà. Le mec est obsédé par des équations et en perd pied. Super bon, vraiment super bon.

     

    Trop trop bon. Le mec est tellement habité par les chiffres qu'il perd pied. Et il décolle, il s'envole. Alors il trouve un tableau noir et il s'y vide, il y écrit les formules qui vivent en lui et il redescend sur Terre, ses pieds se reforment. Absolu génial ce truc. Trop trop top.

     

    Vingt longueurs de piscine et je m'y mets. J'espère que Titouan ne nous a pas prévu un truc pour ce soir.

    Trop trop top ce truc, sûr que je me le dessine ce soir.

    Il est habité. Ou il évacue ou il perd pieds. Génial. C'est une idée géniale.

    « 111 - Jean Charles & Charlotte.113 - Charlotte. »

  • Commentaires

    1
    Lundi 6 Mars à 08:25

    Lui  il détonne dans cette petite communauté provinciale. J'aime bien, il a l'air lucide même si un peu acide.

    2
    Lundi 6 Mars à 16:24

    Il en fallait bien un.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :